Let's go!
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sydney Olympe Kampbell .

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sydney O. Kampbell
ÉTUDIANT(E)► ÉTUDIANT(E)
avatar
▐ MESSAGES : 2
▐ PORTE BONHEUR : Une bague en or blanc.

MessageSujet: Sydney Olympe Kampbell .   Sam 10 Juil - 17:44

‹● SYDNEY O. KAMPBELL ●›
ft. terriblement connu,
ça m’énerve de le choisir,
mais j’aime tellement le graphisme.




And the dream that you dare to dream, really do come true.

─ Âge : 16 ans
─ Sexe : Féminin
─ Date de Naissance : treize mai
─ Nationalité : Anglaise
─ Ville Natale : Londres
─ Groupe Sanguin : AB+
─ Orientation Sexuelle : Hétérosexuelle
─ Poste : profitons de la jeunesse, étudions.


physiquement & mentalement
Je suis belle comme une tractopelle.


Description physique : Sydney est assez grande, sans l’être avec démesure. Un bon mètre soixante, et ses jambes interminables ne font que la grandir. Commençons par le haut tout de même, bien que avec ça, je vous aurez déjà spoiler en quelque sorte la fin. Alors voilà. Ses cheveux sont bruns, plutôt longs, lui arrivant approximativement au niveau des omoplates. Pas tout à fait lisses si tout à fait bouclés, ils forment une masse coiffé avec soin, donnant une impression de flou artistique. Un peu. Son visage est assez fin, pour ne pas dire squelettique. Sa peau pâle fait ressortir ses yeux sombres aux cils naturellement galbés, et bien sûr sa bouche rouge terriblement attirante. Son nez est fin et droit, un peu aquilin. Ses pommettes sont souvent rougies par le froid ou à défaut d’être en été, l’émotion, et elles se relèvent lorsque Sydney sourit, donnant naissance à des magnifiques ( à défaut de pouvoir employer le mot cutissime ) petits fossettes. Ses épaules sont plutôt carrées, cependant, de loin la jeune fille semble terriblement fragile. Sa poitrine est normale, pas excessivement grosses ni trop plates. Juste normale pour une adolescente de son âge. Son ventre est plat, et on peut y voir, une rangée d’abdos cependant discrets. Sa taille est assez fine, ce qui fait ressortir ces hanches assez conséquentes. Ses jambes étant assez longues, mais ça vous le savez déjà, ses pieds sont eux aussi assez grands, mais enfin, elle fait du trente huit si cela vous intéresse, et il faudra trouver mieux pour la complexer.
╚> Style Vestimentaire : Principalement composée de slim et de hauts banals, sa garde robe n’est pas d’un extraverti hors du commun. Elle aime pourtant prendre soin de son apparence, en suivant bien sûr ses goûts plutôt que la mode. Si si, je vous assure.
╚> Trait(s) Particulier(s) : Atteinte d'hypermétropie, soit difficulté à lire de près, Sydney porte des lunettes ou des lentilles, suivant sa tenue et son humeur.

Description psychologique : Psychologiquement ? On se convint qu’on est mieux que tout le monde et puis finalement on admet qu’on est simplement soi-même. Et c’est à ce moment là que l’on commence à se décrire. Et pour faire bien, on débute par l’évident, par ce que vous voulez entendre. Elle est gentille, Sydney. Un peu décalée, elle a décidé de plaire à la vie plutôt qu’au jugement des autres, et consomme à présent son adolescence dans l’excès. Son rire cristallin et désespérément franc donne de l’amplitude à son manque total de sens de l’humour, ce qui peut en attendrir les uns comme en désespérer les autres. Malgré ce qu’on peut penser d’elle, elle affichera souvent un visage naïf et décontracté, opposant à merveille avec sa pensée, tout sauf manichéenne, croyez le bien. Alors, parfois hautaine, elle a pour habitude de se considérer mieux que tout le monde, sauf les soirées de blues, ou la bouteille d’alcool de pomme au nom terriblement exotique est sa seule et unique compagnie. Ces soirées là, quand le monde ne tourne plus rond et que la nostalgie vous étreint, Sydney n’est pas de très bonne compagnie, puisqu’elle révèle ses pires défauts. La jalousie déraisonnablement, la luxure avec modération, la colère par moment, la gourmandise dans l’excès, l’avarice suivant sa situation financière, la paresse constamment et l’orgueil évidement. Sinon, comme le veut la bienséance de son pays, elle cache au monde sa véritable personnalité pour laisser place à celle moins farfelue, qui peut voir le jour et la représenter autant qu’il le faudra, dans la mesure où, cachée sous des faux airs d’enfant perdue, elle ne brisera pas le moule dans lequel on l’a cataloguée, mis à part bien sur, si on l’invite à le faire.
Légèrement paranoïaque, cela la rend indéniablement méfiante face à n’importe quelle nouvelle rencontre. Elle ne vous cataloguera pas comme mauvais au premier coup d’œil, mais vous envisagera tout de même comme potentiellement hostile. Mis à par cela, il est vrai que Sidney est plus ou moins atteinte de certaines pathologies mentales. Hypocondrie, l’une sûrement, des plus visibles, puisqu’elle se croit indéniablement atteinte de la moindre maladie, et surtout est persuadée de mourir de ce fait dans la seconde suivante. Si l’on passe son côté dépensière compulsive sous silence, nous arrivons normalement à sa claustrophobie, et à la haine qu’elle nourrit contre les ascenseurs.
╚> Aime/Aime pas : Ce qu’elle aime ? Les soirées en face à face avec ses Pokémons coincés dans une console, les feux d’artifice, à défaut de haïr les artifices justement, les étoiles filantes, la pastèque mais pas le melon, les bijoux précieux qui brillent, surmontés quand il le faut d’une pierre précieuse, mais seulement celles translucides. Elle adore aussi sentir le vent dans ses cheveux, se baigner dans de beaux lagons, contrairement aux mers grisâtres dans lesquelles on ne voit même pas où l’on pose les pieds, les cookies mais pas avec du lait, les tournesols, les arcs en ciel, oh, et aux dernières nouvelles, la vie.


jardin secret
Mais j'me foutais d'sa vie ; Et surtout de son avis ; Beaucoup moins de son envie.


Je vous parlerais uniquement du passé, à défaut d’être atrocement nulle en histoire, et de n’avoir pour celle ci, l’imagination et l’originalité d’une huitre.
Déjà, elle est née, Sydney. Sans trop d’effort de la part de sa mère, une adolescente effrayée par les 'joies' de l’accouchement. En vérité, L’enfant est née d’une union charnelle interdite, entre deux jeunes gens enivrés par l’amour et le besoin terriblement attirant de s’honorer l’un l’autre sans aucune protection adéquate. En bref, dès sa naissance elle fut abandonnée dans un hôpital cependant respectueux d’Angleterre, ou très vite elle fut remise à une assistante sociale, femme taciturne et sèche, à la voix rauque et aux lunettes en forme de demie lune particulièrement strictes. Le nourrisson n’avait pas de nom, simplement une suite de numéro 13051994005. Comprenez ici le cinquième enfant à être né ce fameux jour, le treize mai 1994. Elle ne resta pas très longtemps anonyme, puisque quelques jours plus tard, elle fut adoptée par un couple plus ou moins aristocratique Londoniens, dont l’homme avait cédé à sa femme l’achat – oui l’achat – d’une enfant tant elle était triste de ne pouvoir enfanter. Elle fut nommée Sydney, parce que c’était très tendance de nommer sa fille ainsi à cette époque, mais aussi Olympe, en hommage à sa fausse grand-mère maternelle, décédée il y a peu d’une crise cardiaque, pendant une partie excitante de golf. Kampbell bien évidemment en nom de famille, puisque c’était à présent et officiellement, celui de son père.

Syndey fut une lubie. Une envie fugace. Les premières années étaient très drôles, puisque Miss Kampbell se trouvait bien importante de transmettre un quelconque savoir à une gosse de quelques années, qui buvait ses paroles comme les biberons de grenadine qu’elle ingurgitait à vitesse folle, à défaut d’haïr le lait. Et puis elle grandit, encore, encore, encore. A une dizaine d’années, ce n’était plus drôle du tout, étant donné que son caractère durement forgé d’enfant gâté ne faisait que ressortir, face à celui identique, de sa mère probablement atteinte du syndrome de Peter Pan, lassée de sa poupée plus vraie que nature.

Alors elle fut baladée d’école privée en école privée, plus chères les unes que les autres. Au grand étonnement général, Sydney n’était pas profondément traumatisée par son enfance sans figures parentales. Elle vivait au jour le jour, souvent dans l’excès, et là était l’une des seules choses vraiment utiles enseignée par sa famille.

Lors de son quinzième anniversaire, terriblement lassée de son école privée de la capitale australienne qui portait son nom – là était le seul et unique motif de son dévolu pour cet institut- elle voulut changer d’air. Apprendre ne l’intéressait pas le moindre du monde, étant principalement, et avec chance, autodidacte. Elle voulait vivre une vie sans attache. Luxueuse étant certainement un plus, elle demanda à son cher Daddy de trouver pour elle, un établissement adéquat à ses envies. Son père, brave homme richissime et soumis, entendit parler de ce paquebot de rêve, dont la simple admission de sa fille pourrait le couvrir de gloire. Ayant un niveau scolaire plus qu’acceptable, et évidemment un père généreux sur les pourboires, elle fut vite acceptée. C’est affreux à dire mais c’est ainsi.

Autres Points : Euh. Kikoo ?

hors jeu
J'ai des question sà toutes vos réponses.

PSEUDO : Alice. Mais c’est pas un pseudo.
ÂGE : 15 ans dans deux jours, donc 15 ans.
COMMENT AVEZ-VOUS DÉCOUVERT LE FORUM ? Partenariat en partenariat. Hasard total en fait. J’ai honte aussi.
CODE DU RÈGLEMENT : Si je vous fait un bisou à la place ? ♥
Spoiler:
 

PETITE NOTE : Alors je suis vraiment désolée, et vous allez me dire que c'est inutile et débile, mais je pars en vacances demain. Pour trois semaines en plus. Le fait est que j'avais vraiment envie de m'inscrire ici, et mémoire légendaire de poisson rouge oblige, je voulais le faire avant d'oublier. Donc j'ai fait ma présentation, assez rapidement cependant, je l'avoue et m'en excuse, et j'espère pouvoir revenir Rp ici très vite dès mes vacances forcées en familles passées. J'm'excuserai jamais assez je crois. > <
CRÉDITS :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aki Moonkï
╰☆ADMINISTRATEUR╰☆ADMINISTRATEUR
avatar
▐ MESSAGES : 49
▐ DORTOIR : Classique.
▐ VOTRE POSTE : Étudiant.
▐ PORTE BONHEUR : Un ballon de foot.

MessageSujet: Re: Sydney Olympe Kampbell .   Sam 10 Juil - 21:38

Bienvenue mamzelle !
Je te valide évidemment ~
Amuse-toi bien ! ^^


Give me Laugh Everyone dreams.
Give me Pain When the time is over.
Give me High In a world of contradiction.
Give me... Dreams.

Give me Laugh A grin.
Give me Pain As much as the lies.
Give me High No place to go.
Give me... Love...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Sydney Olympe Kampbell .

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- THE AMAZING - :: Secret Life on The Boat. :: It's your Life-